Dorothée, danseuse de corde

Dorothée Danseuse de Corde réalisé par Jacques Fansten d’après le roman de Maurice Leblanc scénario Michel Favart

avec Macha Meril, Patrick fierry, FeodorATkine, Robin Renucci, Jdenis filliozat,stephane drouard,arnaud giordiano

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, les jeunes protagonistes forment la petite troupe d’un cirque ambulant, qui habite une roulotte et vivote tant bien que mal.

Cette troupe compte une jolie jeune fille, Dorothée, danseuse de corde, bien sûr, mais aussi, à l’occasion, diseuse de bonne aventure ou voyante extra-lucide, et quatre jeunes garçons qu’elle a recueillis et qu’elle éduque comme elle peut : Montfaucon, d’une huitaine d’années, Castor et Pollux qui ont « vingt ans à eux deux » et un plus grand, Saint-Quentin, âgé de 16 ans à peine. Tous les cinq sont orphelins de guerre et sans lien de parenté.

 

Patrick Fierry Dorothée Danseuse de Corde

Presse : Dorothée, danseuse de corde

Télérama : Dorothée danseuse de corde

La sœur d’Arséne Lupin. Il y a Fanny Bastien. Tout le film repose sur la jolie silhouette gracieuse et gracile de la fragile jeune fille. Jacques Fansten a parié sur elle et gagné. 
Anik Marti

Dorothée Danseuse de Corde

Télé 7 jours 83 : Dorothée danseuse de corde

Difficile de résister au charme de Fanny Bastien qui donne au personnage de Dorothée une légèreté, une poésie, une grâce qui sont pour beaucoup dans la réussite de ce film, Jacques Fansten a su recréer l’univers fantastique et rocambolesque de Maurice Leblanc ; Pour une fois, voilà une œuvre originale qui sort de la production habituelle.

Presse

Le soir (Bruxelles) 83 : jacqueline beaulieu

L’ensorceleuse aux pieds légers….Dorothée doit beaucoup à son interprète, Fanny Bastien dont c’est le premier vrai rôle de comédienne. Elle est douée c’est évident et pas seulement physiquement. Elle a du tempérament. De l’abattage comme on dit mais sans l’ombre d’une vulgarité au contraire. Le premier feuilleton de Jacques Fansten, le premier rôle de Fanny Bastien. Deux réussites qui ne sont souhaitons le, qu’un prélude. 
Marie gry

Fansten a fait ici plusieurs paris. C’est la première fois qu’il se lance dans le feuilleton et qu’il ne choisit pas un sujet contemporain. Il a aussi retenu une jeune comédienne presque inconnue, Fanny Bastien qui mène le train de cette aventure avec sensibilité et conviction. Macha Meril en comtesse déroutante, séduit. Quant à Feodor Atkine, le méchant qui sort ses griffes avec séduction. 

Dorothée danseuse de corde

Macha méril

 

Dorothée danseuse de corde