Les ENFANTS des NEONS : Fanny Bastien : Actrice

Les Enfants des Néons 

un film franco-algérien de Brahim STAKI (Sélectionné à Perspective Cannes)

Festival Caire,Festival d’auteur à Alger

avec Fanny Bastien, Rachid Ferrache, Boumedienne

Deux jeunes beurs, Djamel et Karim, un sourd et muet un peu plus âgé, vivent dans une cité de banlieue. Béton, violence, incompréhension entre les communautés qui s’y côtoient. Pour toute occupation, ils font de la récupération de matériaux dans les chantiers de démolition.

Déracinés, isolés de la vie de la cité de celle des autres jeunes, jusqu’à ce que Djamel rencontre Claude, une jeune française dont il tombe amoureux. Sentiment partagé par la jeune fille. Cet amour impossible, qu’ils essaient de vivre, va symboliser les difficultés de cohabitation des deux communautés.

Les Enfants des Néons : Fanny Bastien : ActriceLes Enfants des Néons

presse

 Cahiers du Cinéma – JUIN 1991  :

De la selection Perspectives, il faudra retenir « les enfants des néons » ce film a de la finesse et de la magie en reserve. Le film a en effet pris des risques, il ne cherche pas à plaire, ni à convaincre,mais à charmer en douceur grace à une petite musique savamment distillée.Les personnages reussissent à exister de manière à la fois très concréte et inactuelle, porteurs d’une vérité plus grande qu’eux memes et plus vivante que tous les discours psycologisants, ou sociologiques sur la -violence- et les- jeunes- dans les cités- hlm. Brahim tsaki connait bien son sujet et a su trouver une manière de le filmer les yeux grands ouverts dans une continuité révée.